Welcome to MappingForRights

Publications Multi-Media

MappingForRights (Cartographier Pour Les Droits), une initiative de la Rainforest Foundation UK et ses partenaires locaux dans le Bassin du Congo, a pour objectif de mettre les communautés qui habitent la deuxième plus grande forêt tropicale du monde littéralement sur la carte. Ces forêts sont occupées par une population rurale estimée aux alentours de 50 million, mais leurs résidents n’ont généralement pas de droits aux terres qu’ils habitent depuis des générations et sont principalement exclus des processus de décision. Un manque d’information fiable et transparente sur leur usage, leur propriété et leur possession de la forêt est sous-jacente à cette marginalisation.

MappingForRights vise à changer cela en donnant la possibilité aux communautés elles-mêmes de créer des cartes très précises de leurs terres et de leurs ressources grâce à l’utilisation d’applications peu chères et facile d’emploi à l’aide d’une méthodologie spécifique développée au cours des 15 dernières années. Les données recueillies sont ensuite mises à disposition d’utilisateurs mandatés à travers une carte interactive en ligne ou elles peuvent êtres analysées dans le cadre d’autres réclamations et usages forestiers tels que les activités d’exploitation forestière, l’expansion agriculturale, les aires protégées et les projets REDD+. L’intention est de soutenir le processus de décisionnel de planification et l’élaboration de mesures liées aux droits des communautés et des forets, et a été applique dans des cas divers, dont la planification participative de l’aménagement territorial et le développement des forets communautaires.

Depuis 2013, MappingForRights a soutenu plus de 800 communautés dans la République Démocratique du Congo, la République du Congo, le Cameroun, le Gabon et la République Centrafricaine dans la cartographie de leurs territoires forestiers, couvrant plus de sept millions d’hectares. Le programme continue à évoluer avec le système de surveillance ForestLink maintenant en opération dans quatre pays, permettant les communautés éloignées d’envoyer des alertes sur les activités illégales dans leurs forets en temps réel.  



© Rainforest Foundation UK